Au milieu de toute cette insécurité et de cette saleté, il y a l’art. Les graffitis sont les cris d’une génération, une génération enfermée dans la malchance d’être née au mauvais endroit, au mauvais moment. Une génération qui a apposé sa signature sur chaque parcelle de mur visible. Une telle recherche d’art constitue un grand potentiel … qui ne sera peut-être jamais exploité à sa juste valeur.

rodolphe.merrina@gmail.com